Interview d’Alexis Jeandroz

Salut Alexis peux-tu te présenter ?

 

Je me présente Alexis je viens tout juste d’avoir 20 ans. J’habite en Franche-Comté dans le département du Doubs depuis mon plus jeune âge. J’ai toujours été émerveillé par les armures et la vaste époque du moyen-âge, quant aux magnifiques bâtiments tels-que les forteresses.

Comment as-tu connu le béhourd et qu’est ce qui t’a donné envie de le pratiquer ?

Je regardais des vidéos de forgeron et de représentations historiques quand je suis tombé sur la vidéo « WORLD CHAMPIONSHIP « Battle of the Nations » – 2013 in France Promo ». Quand j’ai vu cela, je suis tombé sous le charme, j’ai donc regardé d’autres vidéos et des interviews afin de me renseigner sur ce sport. J’ai commencé à en parler dans mon entourage pendant deux ans, je suis allez sur des marchés Médiévaux, j’ai fait une séance de combat à l’épée à deux-mains. Mais je ne trouvais pas ce que je voulais.

C’est en Septembre 2015 que je suis tombé sur le site d’Aquila Sequania, j’ai donc envoyé un message et je me suis dit « on verra bien ». J’ai été recontacté et j’ai pu essayer de combattre en armure et c’est là que j’ai découvert que c’était un vrai sport, j’ignorais que c’était aussi physique.

A part le béhourd as-tu d’autres passions ?

Oui je pratique le VTT (Vélo de descente et Dirt) et cela me fait une sacré sommes d’argent en plus de l’armure, mais je fais ce que j’aime et c’est le principal, il faut profiter au maximum de son temps libre pour faire ce que l’on aime et ne pas hésiter à foncer.

Voilà une saison de faite au sein de l’équipe Aquila Sequania, peux-tu nous en faire un résumé ?

J’ai passé une très bonne année, je n’ai jamais été autant en déplacement en si peu de temps et c’est agréable de partir un week-end avec les potes de l’équipe, on passe toujours de bon moment. Lors de cette saison  j’ai fait cinq Tournois comme la majorité des membres de mon équipe. Nous sommes quatre à avoir débuté en même temps et l’on peut constater une très bonne évolution de chacun. On a également pas mal travaillé sur l’évolution de notre matos d’entrainements, notamment une lice en bois.

Quels moments t’ont le plus marqué ?

Sans hésiter, le Tournoi de Tourcoing 2015 en novembre, car je devais être spectateur mais cela s’est passé autrement. Je regardais les combats, il n’y avait que Roman et Rémi qui se battait associé à des combattants de chez Martel. Il y a eu des blessés et malheureusement pas assez de remplaçant, alors Roman m’a dit de m’équiper avec l’armure de Grégory blessé afin de le remplacer. Je n’avais aucuns entrainements à mon actif, simplement une petite découverte en armure. C’est donc plus tôt que prévu que j’ai débuté mon premier tournoi

Tu es le plus jeune de l’équipe. Quelles sont tes ambitions pour les prochaines années et plus précisément la saison prochaine ?

Pour la saison prochaine, je change d’arme, je m’équipe d’une hache à deux mains et j’ai hâte d’essayer. Sinon j’espère être sélectionné en 5vs5 à Battle of Nations surtout que le cadre est super, l’arène de Barcelone… Quoi de mieux pour motiver les combattants avec une foule en délire ?! Je souhaite également rendre honneur à mon aigle en faisant le maximum pour que l’équipe garde la première place du classement annuel. Quant aux prochaines années j’espère continuer sur ma lancé avec la même équipe et surtout les mêmes membres et combattre à la dynamo cup à Moscou. Mais à l’heure d’aujourd’hui je ne sais pas si je pourrai combattre en 2018 car je passe mon BTS cette année et je souhaite continuer mes études qui pourrait me conduire dans une autre région. Si cela se produit je continuerai à suivre Aquila et je reviendrai dès que possible donc je croise les doigts.

Quelle est la réaction de ton entourage quand tu leurs expliquent que tu pratique le Béhourd ?

Déjà on me pose toujours la question « qu’est-ce donc ? », puis je leurs expliquent et les réactions sont différentes en fonction des personnes. Certaines sont très curieuses, d’autres ne comprennent pas vraiment pourquoi je fais ça et se moque mais je ne peux pas leur en vouloir…

Un dernier mot pour finir ?

Goutez ce vin jaune
Il est le meilleur
Tout comme sa région
Quand vous le gouterez, vous comprendrez !

                                                                                                                     Interview réalisé par Romain.